Sous le tropique du Capricorne

L’Australie : continent géant, sauvage et accueillant.

22/03/2008 .. Publié dans 07 L Australie .. 3 commentaires .. Lien
La transition entre la Nouvelle-Zélande et l'Australie se fait tout en douceur, sans dépaysement. Ces deux pays colonisés il y a moins de deux cents ans partagent la même culture anglo-saxonne et un mode de vie très similaire. L'Australie apparait de prime abord comme une société idéale. La douceur de vie est évidente, la légèreté et l'insouciance semblent la seconde nature de ces habitants.  Les villes sont étendues, aérées. Les jardins publics y sont immenses et nombreux. Ce sont véritables espaces de vie pour se retrouver en famille ou entre amis autour d'un barbecue public, un bière à la main. Les 22 millions d'Australiens se regroupent essentiellement sur le littoral plus tempéré que l'intérieur et le Nord du pays.

Les villes s'égrènent le long des côtes comme autant de stations balnéaires paisibles entrecoupées d'une nature encore sauvage. Même si les plages sont paradisiaques, la baignade y est souvent interdite en raison de la présence de vagues dangereuses, méduses, requins ou crocodiles !

Ce pays est pourtant un vrai paradis pour Lisa et Agathe qui profitent pleinement des magnifiques terrains de jeux, piscines et attractions variées. Chaque jour, nous sommes surpris de la présence d'animaux sauvages aux portes des villes. Il suffit par endroits de lever les yeux pour apercevoir un koala nonchalant, le vol des roussettes (chauves-souris géantes) qui obscurcissent le ciel à la tombée de la nuit. Dès les premiers jours, réveillés par le vacarme des perroquets, nous sortons de la tente et sommes surpris de nous retrouver nez à nez avec des kangourous peu farouches.

Pour avoir un aperçu de l'Australie, plusieurs vols intérieurs s'imposent. Néanmoins, nous ne pouvons en un mois visiter qu'une partie minime de ce continent grand comme 14 fois la France. Au cœur du pays, nous parcourons 1500 km de désert sans traverser le moindre village et atteignons enfin Uluru, le rocher sacré des Aborigènes. Bien qu'ils soient présents sur ces terres arides depuis 22000 ans, les Aborigènes ont abandonné leur mode de vie nomade ancestral depuis l'arrivée des colons qui les ont durement opprimés. Ils sont à présent les déshérités de cette terre et l'on commence seulement à les prendre en compte.  Et pourtant, l'Australie possède la plus grande variété multiculturelle. Un quart des habitants sont nés à l'étranger et de nouveaux immigrants arrivent tous les jours des quatre coins de monde, avec le rêve d'une nouvelle vie dans ce pays moderne où l'espace est la plus grande richesse.




Famille Dénoyer en 1850

22/03/2008 .. Publié dans 07 L Australie .. 1 commentaires .. Lien

Voyage dans le temps...

La famille Dénoyer fut une des premières familles françaises à émigrer en 1850 vers l'Australie suite à l'annonce de la découverte de pépites d'or dans les rivières aux alentours de Melbourne. Ils vinrent grossir les rangs des chercheurs d'or.

Ne comptant pas sa peine et ses journées passées à orpailler, Luc plus chanceux que  ses compatriotes, réussit à faire fortune dans ce nouvel eldorado. Sylvie se consacra a l'éducation de ses deux filles dont l'ainée devint une célèbre écrivain et la cadette fut la première pilote d'aéroplane.

 




Accueil
Livre d'or
Archives
Album photos
Lu dans la presse

Menu

le blog de Lisa et Agathe

Rubriques

01 L itinéraire
02 Le Pérou
03 L Argentine
03 La Bolivie
04 Le Chili
05 La Polynesie
06 La Nouvelle Zelande
07 L Australie
08 La Thailande
09 L Inde
10 Hong Kong
11 L Indonésie

Derniers articles

15 août, le retour
Si le paradis existe...
80 kg sur l'épaule
Une forêt de gratte-ciels
Retour dans la plaine indienne